Le respect de l’opposition au travers du mensuel le Wasquehalien

Capture d’écran 2016-01-17 à 18.53.09

Des mots qui ont un sens : Lorsque l’on évoque la « liberté d’expression », il s’agit de la possibilité d’affirmer, en toute indépendance, ses opinions, ses idées, et cela même si elles sont contraires à celles exprimées par une majorité d’autres personnes.

Chers lecteurs wasquehaliens,

Très certainement vous avez été surpris à la lecture des derniers numéros du mensuel municipal le Wasquehalien par la taille des caractères utilisée pour les textes d’expression de l’opposition. Nous espérons que cela ne vous a pas totalement dissuadé de nous lire.

Il nous parait important de vous expliquer que nous sommes victimes de cette situation qui est pour nous intolérable.

Chacun doit en effet savoir que l’expression de l’opposition municipale est en principe cadrée par la loi bien sûr, pour des aspects de contenu notamment, mais également par le Règlement intérieur de la commune. Or, ce règlement détermine un droit d’expression dans le journal municipal avec un nombre de mots qui découle du nombre d’élus de notre groupe au conseil municipal.

Quelle ne fut donc pas notre surprise à la lecture des journaux publiés depuis l’élection de septembre de voir la taille des caractères choisie par Madame le maire …. Tout simplement illisible pour un lecteur qui ne serait pas muni d’une loupe. Nous nous en sommes bien entendu inquiétés auprès de la mairie pensant dans un 1er temps à une erreur. Depuis l’élection de 2014, et auparavant également d’ailleurs, les choses étaient faites équitablement. Mais non, ce n’était pas une erreur et non, cela ne reviendrait pas à la normal. Contrairement à ce qui est prévu au Règlement intérieur, la taille des caractères de l’opposition ne serait pas identique à celle de l’ensemble des autres articles du journal ! pas assez de place nous a-t-on dit !

Voilà  comment s’exprime le respect de l’opposition, le droit à son expression avec la nouvelle majorité municipale … il s’agit pour nous d’une atteinte grave aux bases des principes démocratiques qui s’ajoute à de multiples tracasseries visant à freiner notre rôle. Il commence à apparaitre que cette machination n’est qu’une action de plus dans une stratégie  visant à museler l’opposition. Nous en venons à  nous demander ce que craint donc Madame le maire. Pourquoi donc est-elle déjà si peu sure de la pertinence de sa politique ? Qu’aurait-elle donc à cacher pour être ainsi aussi prompte à nous faire taire ??

Si comme nous, vous n’acceptez pas ces dérives, nous vous appelons à le manifester par écrit à Madame le maire.

Pour notre part, nous avons saisi le préfet de ce traitement dont nous sommes victimes et n’excluons pas d’aller plus loin si nécessaire pour faire valoir notre droit.  .

Les élus Unis pour Wasquehal

2 Commentaires

    • Provost Francis sur 17 janvier 2016 à 19:57

    Bonsoir
    Ha, c’est pas facile d’être dans l’opposition … et pour avoir été 19 ans dans l’opposition à G Vignoble et son équipe … je sais de quoi je parle !
    Comme je l’ai écrit il y a plusieurs jours sur le blog de “Wasquehalibre” faites vous respecter !
    L’article 30 du réglement intérieur fait référence précisément à la charte graphique !
    Alors Ducret ou pas battez vous contre elle de façon bien plus percutante, certes elle est du même bord que vous ( le chef de file de votre liste) mais cela ne doit pas minimiser qu’en vous humiliant, elle humilie presque la moitié de la population wasquehalienne !
    Bon courage à vous, bonne lutte même si pour vous c’est un rôle nouveau !

    • Allard François sur 18 janvier 2016 à 18:50

    Si tous nos actes de résistance se rassemblent un jour, peut être y arriverons nous : dépasser ce qui nous sépare, pour que revive la Démocratie à Wasquehal !

Les commentaires sont désactivés.