Conseil municipal du 29 mars 2018:Constitution d’un groupement de commandes entre la commune et ma Métroploe Européenne de Lille pour la fourniture, la pose et la maintenance d’équipements dédiés à la vidéo urbaine ou technique- Signature de la convention constitutive

 

Voici l’intervention du groupe Unis pour Wasquehal sur la délibération n° 2018-23

Madame le Maire,
Faire et défaire c’est toujours travailler, telle pourrait être votre devise surtout pour la partie défaire.
En lisant vos délibérations, celle-ci me semble avoir un gout de déjà-vu.

Nous avons voté pour une délibération identique le 22 juin 2016 pour la constitution d’un groupement de commande avec la MEL pour la fourniture, la pose et la maintenance de cameras de vidéo protection.
Cela signifie-t-il que rien n’a été fait ?
L’avantage avec votre immobilisme, c’est que l’on peut suivre facilement le non avancement des projets.
Rien n’est encore fait et pourtant un faisant un petit retour en arrière, nous avons voté une délibération en novembre 2014 pour l’installation de 21 caméras, dont une nomade, dans les lieux et espaces publics les plus touchés par des actes de délinquance : à proximité des stations de métro Centre-ville et Pavé de Lille, près de l’espace Gernez-Rieux (plaine de jeu), et près du complexe sportif (patinoire, dojo) avec en promesse une mise en service début 2015.
Votre majorité comptait surtout sur l’effet dissuasif de cette installation dont le coût devait s’élever à 172 900 euros. Avec une partie qui peut être subventionnée par l’État : maximum 40 %.

Je vous avais interrogé à l’époque sur le cout de fonctionnement, interrogation toujours restée sans réponse, malgré une nouvelle demande en CM du 22 juin 2016.
Je vous avais aussi déclaré « nous n’avons pas de chiffres satisfaisants sur la délinquance, malgré nos demandes. C’est un investissement important, sans aucune concertation et sans vision d’un projet global »
Votre majorité avait mis en place une sécurité low cost avec Mairie Vigilante et voisins vigilants qui avait pour effet attendu une baisse de 40 % des cambriolages.

Nous n’avions pas pu obtenir plus de précision sur ces chiffres. Qu’en est-il maintenant ?
Mais le plus grave est que vous avez fait croire à la population que ces promesses de vidéo protection était une réalité.
En octobre 2014 pour votre bilan des 6 mois de mandat vous annonciez 2 caméras pour décembre 2014 et le reste début 2015. Toujours rien de fait.
En mai 2015 pour le bilan des 1 an, vous affirmiez que des caméras étaient installées à l’orée du golf et dans le centre alors que l’appel d’offre n’a eu lieu qu’en juin.
Vous avez aussi tweeté : “nous installons des caméras de vidéo protection”.

Je vous passe les hastags dont vous êtes particulièrement friands.

 

Le verbe employé était bien le présent alors que rien n’était fait !

Le 30 mars 2017, une convention était signée avec la ville de Roubaix pour un centre de supervision mutualisé.
Le 13 décembre 2017 nous avons voté pour une convention d’utilisation du domaine public de la MEL pour l’implantation de caméra.
Nous ne pouvons que vous suivre sur ce projet de vidéo protection en complément de l’action sur le terrain d’une police municipale dont nous dénoncions le manque d’ambition avec un effectif de 6 agents, nous demandions dès sa création 12 agents.

C’est d’ailleurs pour cela que nous avions voté contre votre délibération, non pas contre la création de la police municipale mais contre le manque de moyen que vous y consacriez.

 

Mais en grande spécialiste des fake news vous aviez détournez le sens de notre vote.

D’ailleurs il semble que vous arrivez à nous donner raison, puisque dans une délibération à suivre, vous allez nous proposer 10 policiers municipaux.
Votre projet n’est toujours pas clair.

Dans la délibération concernant la convention avec ENEDIS, vous avez omis de nous informer du lieu et du nombre de cameras.
L’investissement d’origine était de 175 000 € puis de 212 000 €.

Pouvez-vous nous dire maintenant quel sera le coût total de l’investissement avec le nombre de caméras et les lieux d’implantation de celles-ci ainsi que les coûts liés à la maintenance et à la supervision ainsi que le cout de l’infrastructure de transport des images ?
Nous sommes conscients que la sécurité a un prix, mais dans cette délibération vous engagez la ville pour un montant annuel de 250 000 € par an sur un délai probable de 4 ans, soit environ 1 million d’euros. Nous sommes très loin des 175 000 € d’origine.
Boileau écrivait « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément »
Nous avons voté toujours favorablement à vos projets de vidéoprotection en vous demandant à chaque fois de vous engager sur un calendrier et un projet.

 

Ces demandes, comme à chaque fois, sont restées sans réponse.

 

Nous voterons encore cette fois POUR ce projet, mais en vous demandant une nouvelle fois d’être constructive, d’être démocrate et de nous fournir les éléments demandés.

Vous ne pouvez pas geindre à longueur de temps que l’opposition n’est pas constructive et de lui demander de vous signer des blancs seings sans lui fournir un minimum d’information lui permettant d’éclairer vos choix.