Conseil municipal du 29 septembre:Complément subventions associations- MJC, CS Orée du Golf-Clave

Voilà une délibération intéressante et qui démontre une fois de plus, votre manière de gérer les dossiers et de traiter les réponses à nos questions.

Il faudra qu’un jour peut être vous considériez aussi que vous pouvez vous tromper …

Lors du conseil municipal du 30 mars dernier, nous vous avions demandé de nous expliquer la répartition des montants entre subvention municipale et CEJ car ceux ci ne nous semblaient pas cohérents.

Il était clair selon nous que votre proposition de délibération fixait un montant très insuffisant pour la subvention municipale des associations concernées par le CEJ.

Cependant, plutôt que de prendre réellement en compte notre question,  Mme Coevoet nous a répondu avec un mépris tout à fait caractérisé, je cite

” Puisque ça semble compliqué à comprendre, je vais répéter ce que j’ai déjà dit à plusieurs reprises!”

Nous nous demandons si ce n’est pas elle qui avait mal compris!

Quand on regarde la délibération de ce soir, comment peut on comprendre cette phrase:”la demande émise par ces associations consiste à différencier la part de la subvention communale avec la part complémentaire obtenue dans le cadre du Contrat Enfance Jeunesse.Ceci revient à identifier la part de la subvention communale sans prendre en considération les montants CEJ complémentaires qui viendront abonder leurs possibilités financières”.

Là nous reconnaissons humblement que nous avons vraiment du mal à comprendre ! voudrait-on noyer le poisson ou faire oublier une précédente erreur?

Et puis on découvre à la ligne 6574 – subventions de fonctionnement aux associations et autres personnes droit privé, l’ajout d’un montant de 49000€ qui correspond au montant que nous votons aujourd’hui. On en déduit que, contrairement à ce vous affirmez, ces sommes n’avaient pas été prévues au budget et qu’il s’agit d’oubli si bien qu’elles viennent ce jour en budget supplémentaire

Dans la subvention municipale accordée,il y a d’un côté les montants CEJ qui sont affectés à des actions entrant dans un cadre bien particulier, financé en partie par la CAF(45% ) et par la commune;

Dans le cadre de ce dispositif, la ville doit avancer les sommes aux associations puis est remboursée par la CAF lorsque les actions sont accomplies.

Les montants 2016 n’avaient pas été versés aux associations début 2016 comme celà aurait du être le cas et la CAF avait fait un rappel à la ville, contrairemnt à ce qu’avait affirmé Mme Coevoet qui a une fois de plus, ramené le probléme à la précédente municipalité!

Et puis, il y a les autres projets de chaque asso.

En votant la délibération en l’état en mars dernier, le conseil municipal mettait en difficultés les associations qui ne pouvaient continuer certaines de leurs activités et auraient même du se séparer de certains de leurs salariés.

Alors Mme Coevoet, plutôt que de faire des sarcasmes, vous feriez mieux d’étudier vos dossiers.

Bien sur, nous sommes Pour cette délibération