Que vont devenir les associations de la ville ….

Que vont devenir les associations de la ville ….
Lors du conseil municipal du 30 mars dernier ont été votées les subventions 2017 aux associations.
Notre proposition de participer à une commission d’attribution, comme mme le maire l’avait promis, a cette fois encore, été refusée. Mme le maire préfère décider toute seule selon des règles pour le moins obscures !
Après avoir tant critiqué la politique précédente et avoir annoncé la transparence et l’équité, nous avons les plus grandes difficultés à comprendre les critères d’attribution de ces subventions et les méthodes d’analyse des dossiers de demande.
Y a-t-il réellement une politique associative à Wasquehal ?
Pour le plus grand nombre des associations, les subventions 2017 ont été attribuées de maniére froide et mathématique en appliquant des baisses linéaires sans autre logique que de faire des économies.
Cette année encore, la plupart des associations dont les subventions sont supérieures à 1000 euros ont subi une baisse de 3% par rapport à 2016.
Pourquoi donc demander aux associations de remplir des dossiers d’une vingtaine de pages pour finalement appliquer une baisse identique ? Pire, Une association a fait une demande de 1000 euros, la mairie lui a atttribué 1455 euros ! soit -3% par rapport à 2016…
Et puis, il y a quelques rares associations que la mairie soutient et celles dont mme le maire a décidé qu’elles doivent disparaitre, comme cela a déjà été le cas de la Ferme Dehaudt.
Par exemple, pour le hockey sur glace, la subvention avait doublé en 2016 : en 2017, c’est 300% d’augmentation par rapport à 2016 !
Au Fémina, une hausse de 50% de 2016 est entérinée. Pourquoi ce club bénéficie-t-il toujours d’un traitement particulier alors que l’équipe 1 descend dans la division inférieure ? Pourquoi de telles différences de subventions entre le Fémina et le Flash Basket ?
Pour l’Entente Sportive Wasquehal, c’est une surprise plutôt agréable avec 27% d’augmentation ; mais c’est au détriment du Capreau Sport Wasquehal que Mme le maire a décidé de faire disparaitre !
Pourquoi ?
l’Entente et le Capreau sont 2 clubs qui ont chacun une identité particulière : l’un est plutôt tourné vers le haut niveau et la compétition, ce qui lui a valu des heures de gloire dans le passé faisant rayonner l’image de notre ville au niveau national ; et encore l’année dernière avec un match de coupe contre le grand PSG.

Le Capreau Sport est un club de quartier avec son histoire et un esprit familial qui transmet des valeurs et joue un rôle essentiel dans le quartier du Capreau auquel les habitants et les adhérents sont très attachés.

Ces 2 clubs ont ainsi des projets et des objectifs très différents qui développent les valeurs de ce sport, avec des budgets raisonnables au regard du nombre d’adhérents.
D’après les dernières infos, il apparaît que Mme le maire souhaite à présent que l’Entente Sportive Wasquehal devienne le seul et unique club de football de Wasquehal. Le club après absorption regrouperait les 1000 adhérents issus des 2 clubs actuels, ce dont tous les spécialistes reconnaissent que c’est quasi ingérable surtout sur 2 sites différents.

Nous avons même appris avec stupeur que Mme le maire avait récupéré le fichier des adhérents de l’association du Capreau pour leur écrire afin de les dissuader de se ré-inscrire pour la saison prochaine !…..

Mme le maire a-t-elle vraiment mesuré les conséquences de ce projet de fusion forcée ? Quel impact social aura cette acte autoritaire au Capreau ? Que vont devenir les enfants qui ne trouveront pas leur place à l’ESW ?
Et après le football, quelle sera la ou les prochaines associations visées par de tels diktats ?
Ces méthodes sont totalement inacceptables.

La politique associative de la ville ne peut se résumer à faire des économies ! nous refusons de nous laisser gouverner par l’argent.
La vie associative est un des ciments qui nous lient les uns aux autres ; les associations, c’est une partie du dynamisme de la ville.
Wasquehal a la chance d’avoir un tissu associatif riche et varié, des bénévoles investis , il faut absolument les préserver.

2 pensées sur «Que vont devenir les associations de la ville ….»

  1. Le préfet est chargé du contrôle des actes de la commune. Qu’attendez-vous pour le saisir sur l’illégalité des conditions d’attribution des subventions, sur l’illégalité des conditions d’occupation des équipements communaux à partir du 1er juillet? Le préfet ne peut-il agir contre une maire et les membres de son conseil qui tuent une association pour mieux avantager la leur ??

  2. Pingback : Que reste t il de nos associations à #Wasquehal ? | Le Waskalibre

Les commentaires sont fermés.