Le Wasquehalien novembre 2015 – Article UPW

Lors du conseil d’installation du 3 octobre les déclarations de Mme le maire et de son 1er adjoint n’ont pas manqué de décevoir, voire de choquer. Cela nous a amenés à rétablir certaines vérités lors du conseil municipal suivant du 12 octobre.

Mme le Maire et son équipe ont été réélus, c’est un fait ! Mais l’écart est très loin d’être large, très loin aussi des scores habituels pour un maire sortant, élu depuis 18 mois.

52 % des voix n’est certainement pas un résultat important face aux 47 % obtenus par notre mouvement, Unis pour Wasquehal, créé il y a quelques semaines seulement. ..

La différence entre les deux listes ne représente que 284 voix sur 15.023 inscrits et 6.461  votants !

MUNIC2015T2_RESULTATS_SIEGES_zoom_colorbox
L’opposition a ainsi obtenu 8 sièges (puisque la loi est ainsi faite),  mais cela est loin d’être représentatif de la répartition de l’électorat.  Nous représentons bien  plus que le quart des WASQUEHALIENS ! La liste Unis pour Wasquehal l’a en effet emporté dans 9 bureaux de vote sur 15. 

La maigreur de ce résultat devrait interpeller Mme le maire. Ne serait-ce le signe qu’elle a déçu de nombreux Wasquehaliens lors de son début de mandat ? Ce résultat ne devrait-il pas l’appeler à un discours rassembleur montrant qu’elle a entendu le message des urnes ?

Pourtant, en parcourant le journal  «le Wasquehalien» d’octobre, quelle ne fut pas notre surprise de voir à quel point le choix des images fut grossièrement outrancier en la  faveur de l’équipe en place.

La photo page 5 du journal sur laquelle la photo de Bernard Hanicotte est cachée, mais aussi l’échelle des graphiques qui amplifie visuellement la différence de résultats.

Tant de pages consacrées à sa victoire au détriment même de la vie wasquehalienne.

Pas un mot de WASQ CAR, manifestation organisée par les commerçants le dimanche des élections.

Pour  conclure son intervention, Mme le maire a parlé d’Apaisement pour la ville.

Mais les mots ne suffisent pas … 

Nous souhaitons souligner ici que l’Apaisement, que Mme le maire  prétend  vouloir favoriser, ne pourra jamais se construire si l’équipe en place ne cesse de dénoncer les travers d’un temps révolu en se présentant comme des redresseurs de torts !

Comment en effet retrouver le calme, la sérénité lorsqu’on trouve dans son discours des propos comme : «redresser ce qui était tordu», «donner un coup de pied dans la fourmilière», «nous voilà débarrassés de tel parti» ?

Où est le respect dû à tous les Wasquehaliens ?

Où est  le respect de la diversité des convictions politiques ?

Il serait temps que Mme le maire se mette en accord avec son slogan en se mettant effectivement à travailler pour TOUS et pour le Bien commun.

Nous, membres de l’opposition, seuls représentants au conseil des très nombreux Wasquehaliens qui n’ont pas voté pour l’équipe majoritaire, tenons à faire savoir aussi que certains mots, certains agissements durant la campagne nous ont particulièrement choqués !

Le comportement d’un profond incivisme de l’un des adjoints qui s’est cru autorisé à maltraiter une jeune femme, candidate sur l’une des listes, lors d’un collage d’affiches électorales  est le genre d’attitude agressive et provocatrice que nous condamnons !

Nous réagirons sans détour dès lors qu’il nous apparaîtra nécessaire de défendre le respect des droits et des attentes légitimes des habitants de WASQUEHAL.

Nous serons force de propositions pour notre ville afin de protéger les familles et les acteurs de la ville (domaine associatif, économique et commerces de proximité, éducation, jeunesse,…).

Enfin, Mme le maire a présenté le mouvement Unis pour Wasquehal du centre et de la droite comme étant proche du sien.

Nous refusons cette assimilation ! Nous revendiquons au contraire  notre profonde différence. Nous représentons bien plus au travers de l’ensemble de nos membres issus de la société civile.

Dans bon nombre de domaines, nous  avons une vision très éloignée, sur le fond et sur la forme.

UPW rentrée des classes 2

Pour exemple, nous préférons ne pas augmenter les frais de cantine d’une famille modeste si c’est pour compenser une baisse minime d’impôts destinée à quelques familles  plus aisées.

157336436_B975523484Z.1_20150512162740_000_G9L4G3RM9.1-0.jpgPour autre exemple, en n’octroyant pas les subventions prévues à l’association Ferme Dehaudt, la majorité a délibérément mis en péril l’une des plus belles réussites de Wasquehal. Les employés et bénévoles sont dans un état de détresse et d’épuisement insupportable.Et pour quel projet ? L’annonce d’une municipalisation en pleine campagne électorale démontre bien le fait que rien n’était prévu …Sa mise en place, avec l’embauche du personnel, la perte des subventions extra communales (la mairie n’intervient qu’à hauteur de 22%) risque de coûter très cher aux Wasquehaliens !

La société Entente Sportive de Wasquehal, qui gérait plusieurs contrats de travail, et dont la ville est actionnaire, présidée par Mme le maire, serait en liquidation ! Combien cela va-t-il couter aux finances de la ville qui était sa principale source de financement ?

D’autres associations sont en grande difficulté : le football, le basket, le tennis, le badminton, la gymnastique,… la liste est longue.

Le Hockey sur glace est-il le seul sport capable de faire battre le soi-disant coeur de Maire ?

Pour terminer, le comble concerne les indemnités des élus.

Il en faut toujours plus …. Mme le maire s’est une nouvelle fois octroyé les indemnités maximales.

L’enveloppe totale des indemnités des élus de la majorité est en progression de plus de 15% par rapport à avril 2015.

Mme le maire nous parle constamment d’économies, c’est d’ailleurs son projet pour la ville. Elle a même découvert dans une ville voisine, le Plan pluriannuel d’économies, pour lequel elle a nommé un conseiller municipal, c’est dire à quel point les économies lui tiennent à cœur …

Sauf pour elle et ses colistiers !

Pour les finances de la ville, le coût annuel des indemnités de la majorité peut être estimé à 216.000 euros.

Le budget global de ces indemnités représentera près d’un million d’euros d’ici la fin du mandat.

Doit-on rappeler qu’en qualité de Conseiller communautaire Mme le maire perçoit aussi des indemnités ?

Et comme elle semble avoir encore du temps libre, elle brigue également une bonne place pour les élections régionales.

Les 1er et 2éme adjoints exercent eux aussi d’autres mandats pour lesquels ils sont indemnisés ; n’auraient-ils pu faire un effort sur leurs indemnités municipales.

Tous les Wasquehaliens font des efforts, les parents qui ont subi les augmentations des cantines et garderies, des centres aérés ; les associations touchées par la baisse des subventions ; le personnel municipal où de nombreux contrats ont été stoppés, ce qui entraine des dysfonctionnements dans les services,…..

Quant à nous, élus de l’opposition, nous continuerons à vous représenter bénévolement, et nous en sommes fiers.

Vos conseillers municipaux UNIS POUR WASQUEHAL