Stop à la manipulation, restaurons la confiance

tract2

tract

Télécharger le PDF

 

 

 

Bernard HANICOTTE à Grand Lille TV

Nous baisserons les indemnités du maire de 30% sans frais de représentation.

Nous reviendrons aux tarifs 2014.

Voici ici deux de nos propositions.

Retrouvez tout notre programme sur notre site

 

Vous pouvez venir en débattre avec nous Vendredi 25 Septembre 2015 à 19h au Centre Victor Honoré

 

Résultat du 1er tour

Merci à tous pour votre soutien. Nous comptons sur votre mobilisation dimanche prochain pour retrouver une ville sereine. ‪#‎wasquehal‬

tabeau

 

abstention

Lettre aux Wasquehaliens

Lettre aux Wasquehaliens

 

Télécharger le PDF

Vous serez respectés car c’est ensemble que nous rétablirons la confiance

Vive Wasquehal !

Bernard Hanicotte

Nationalisation à la Wasquehalienne

Que va encore inventer l’équipe municipale sortante ?

Après les épisodes :

Capture d’écran 2015-09-18 à 10.30.08

Capture d’écran 2015-09-18 à 10.30.22

Nous apprenons en effet avec stupeur leur dernière proposition géniale : la municipalisation de la ferme Dehaudt !

Capture d’écran 2015-09-18 à 10.24.59

Il s’agit donc ni plus ni moins que d’une forme de nationalisation au niveau local. La  nationalisation, méthode de gestion qui aura marqué en France la grande époque des années 80 lors du retour au pouvoir du PS, a depuis largement prouvé son inefficacité.

Il est absolument étonnant de voir cette initiative prise par une équipe qui ne manque pas par ailleurs de se définir très libérale, allant même jusqu’à se référer au thatchérisme anglais !

UPW ferme dehaudt Help

Comme vous le savez sans doute, la ferme Dehaudt est une ferme pédagogique, gérée par une association qui a accueilli, au travers de multiples activités depuis 1982, des milliers d’enfants de plusieurs générations à Wasquehal. C’est un des fleurons de notre ville, réputée dans toute l’agglomération et au-delà.

Quelle mouche a-t-elle donc bien pu piquer l’ancienne équipe municipale ?

Il faut savoir que le conseil d’administration de cette association recèle des personnes particulièrement « dangereuses » : Ni plus ni moins que deux épouses d’anciens élus de la majorité précédente, engagées bénévolement depuis plus de 8 ans. ……… il n’en fallait pas plus pour la majorité sortante voit rouge ! c’est ainsi qu’après avoir vainement essayé de les déloger du conseil d’administration afin d’y placer ses propres amis, elle tente maintenant de prendre le pouvoir par cette municipalisation. L’assemblée générale de l’association, réunie au printemps 2015, a en effet plébiscité l’équipe en place.

Faut-il considérer que seules les associations qui se soumettront à son pouvoir auront le droit de continuer ? Mais ce projet démontre une fois de plus que l’équipe sortante ne connait pas ses dossiers.

Elle doit ignorer que l’association à signé avec la ville un bail. De ce fait, l’association ne peut être expulsée, sauf pour manquement grave à ses obligations. C’est d’ailleurs ce qu’elle n’a cessé de tenter de faire croire, arguant notamment d’une mauvaise gestion, ce qui a été démenti par les commissaires aux comptes.

Et surtout,  il faut bien mesurer toutes les conséquences de cette décision :

  • quid des 8 salariés de la Ferme que la mairie devrait reprendre dans le personnel mairie ? à l’heure où elle dit partout que les effectifs municipaux sont trop importants …. ?
  • Quid des financements ? actuellement, la mairie ne participe qu’à hauteur de 20% au budget. La CAF par exemple sera –telle en mesure de poursuivre son accompagnement financier ? Il y a fort à parier qu’en cas de municipalisation, les villes voisines se retirent du financement du projet.
  • Quid encore de la quarantaine de bénévoles qui oeuvrent toute l’année pour faire fonctionner les différentes activités ? la mairie va-elle aussi les rémunérer ?
  • Sans parler des animaux qui appartiennent à l’association !
  • La municipalisation entrainera de fait une complexité de gestion accrue puisqu’il sera vraisemblablement inévitable de passer par les procédures de marché public.

Voilà donc une décision totalement improvisée qui va générer des difficultés considérables et des coûts supplémentaires pour la ville !

Voulons-nous vraiment voir disparaitre cette institution wasquehalienne qu’est la ferme DEHAUDT ?

De la video-surveillance passive à la sécurité active

panneau_camera_SITE_-a3d8a

Cette année, la ville a décidé d’investir dans un système passif de caméras de surveillance qui doit être installé dans les prochains mois. Ce système est dit passif parce que les caméras ne font qu’enregistrer mais ne disposent pas d’un système d’écrans de surveillance. Les faits délictueux sont enregistrés et éventuellement transmis à la police lorsqu’elle le demande. Cette video surveillance ne permettra donc pas de porter assistance aux victimes, ni même de prévenir les forces de l’ordre.

La majorité sortante a prétendu pendant 15 mois qu’il n’était pas possible, notamment financièrement, de proposer une solution plus crédible pour assurer la sécurité des Wasquehaliens ! elle vous a trompés….

De vraies solutions sont pourtant tout à fait possibles.  

Les futurs élus d’UNIS POUR WASQUEHAL ont travaillé à un projet de police intercommunale. Nous avons pris contact avec le maire de Croix qui est tout à fait favorable à la mise en commun des moyens des deux villes. Pour envisager cela, encore fallait-il avoir noué des relations de confiance avec Mr Cauche, maire de Croix, ce qui ne semble pas avoir été la méthode de l’ancienne majorité …

Nous proposons, plutôt qu’une police uniquement wasquehalienne, de mettre en place une police municipale qui interviendra sur nos deux villes. Cette structure sera qualibrée et organisée pour une communauté de 40.000 habitants. Ce qu’il a été possible de faire pour les trois villes de Hem, Toufflers et Lannoy doit être possible entre Wasquehal et Croix.

La mutualisation des moyens permettra d’avoir une police municipale intervenant sur des plages horaires élargies. Cette police sera composée de 16 agents minimum à temps plein, afin d’être en mesure de disposer d’une patrouille de 2 agents et d’un télé-opérateur 24h/24 et 7j/7. Ainsi, la mutualisation permettra de diviser par deux les coûts de fonctionnement pour chaque ville ; Soit 8 agents par ville. Ce qui représente environ 18 € par an et par habitant.

200911061739

Vidéo-surveillance à Marseille

 Dans le prolongement, la vidéo-surveillance passive deviendra une video-protection active avec un agent supervisant en permanence les caméras des différentes villes. Il sera alors possible d’envoyer un équipage sur place pour porter assistance aux victimes.

Enfin, cette solution commune avec Croix présente également l’avantage de pouvoir être mise en œuvre très rapidement. La ville de Croix disposant déjà d’une police municipale, nous pourrons profiter de leur expérience. L’organisation, la formation des agents, le matériel, tout cela est en place à Croix. Les Wasquehaliens pourront donc bénéficier dans les meilleurs délais d’une sécurisation optimale de leur ville.

Bien entendu, avant de procéder à de nouvelles embauches, nous proposerons à des agents de la ville qui se porteraient volontaires de suivre la formation pour devenir policier municipal, en respectant les conditions de profil et d’aptitude requises. Cette proposition aura pour avantage de permettre de recruter des policiers connaissant déjà bien la ville et d’optimiser les effectifs de la ville.

Nous sommes malgré tout convaincus que la création de cette police ne peut être considérée comme la réponse unique aux problèmes rencontrés pour notre sécurité. Elle viendra en complément des dispositifs de prévention indispensables également. Ces dispositifs seront au cœur des travaux mis en œuvre dans le cadre d’un CLSPD que nous élargirons au niveau intercommunal.

UNIS POUR WASQUEHAL vous propose des actions concrètes au meilleur coût pour la commune en travaillant réellement en synergie avec les villes voisines.

Up-Wasq

A la rencontre de notre Ville

Comme les autres rencontres et actions que nous avons pu mener, le WE du samedi et dimanche 5 et 6 septembre a été riche en rencontres et donc en émotions !

La rencontre des personnes le dialogue, parfois pas facile, est toujours le rappel qu’une politique crédible s’inscrit dans la vie des gens.

montage

Bernard Hanicotte et son équipe ont donné un avant-goût de ce qu’ils feront … une politique de proximité d’écoute et d’action

Un week-end donc au rythme soutenu.

Au menu de Samedi :

DSC_0021 10 heures,  l’équipe s’est rendue au forum des associations. Ce temps de la ville est essentiel.  C’est le moment aussi de prendre la respiration du cœur de Wasquehal, car les associations sont le cœur et un gros coeur : elles sont 160 et représentent 15 000 adhérents, elles ont un rôle fondamental pour le sport, la culture, mais surtout un rôle de créateur de lien de cohésion de la ville !

Ce moment renvoie en miroir  l’importance du travail fait par les associations leur dynamisme, mais aussi, pour certaines, leurs inquiétudes. Existe-t-il une visibilité nécessaire à toute action pérenne et solide? Problème de créneaux de disponibilité pour les locaux, crainte de faire les frais  Nous sommes particulièrement sensibles à ce monde de la société réelle car parmi les membres de l’équipe beaucoup se sont investis eux-mêmes dans ce monde et le sont encore et en cela nous avons une vraie légitimité dans notre présence et notre discours !

Nous avons pu écouter l’intervention des gestionnaires de la ville par interim très juste et mettant avec simplicité et justesse en lumière le rôle important des associations.DSC_0012

Passé ce moment, pause pour certains, avant la reprise du  « parcours rencontres »

IMG_0791Rendez-vous devant l’école Montessori dans le Haut Vinage à 16h00 point de départ pour l’équipe des rencontres avec les habitants, dont certains membres de liste font partie ! Les parapluies étaient également de sortie ! Les échanges ont été enrichissants et véritables. L’accueil tant dans les immeubles que dans les maisons fut remarquable. L’occasion de remontées de choses bonnes et moins bonnes. Il est vrai que la population, les familles du quartier est particulièrement frappée par les mesures de l’équipe sortante : suppression de l’accueil des tous petits à Montessori et la hausse des tarifs de la cantine de l’école Charles de Gaulle

IMG_0780

Ces rencontres se sont terminées par un match disputé entre les enfants et une partie de

l’équipe (le score ne sera pas communiqué !!!) Pas de doute, la jeunesse possède quelques avantages !

IMG_0759

Par mesure de sécurité et respect de la loi les visages des enfants sont floués

Par mesure de sécurité et respect de la loi : les visages des enfants sont floués

Dimanche là encore belle et longue journée

9h30 Une réunion de préparation et de calage du programme.

20150906_112520

Matinée marquée à 11heures par  le devoir de mémoire pour nos soldats, pour les personnes qui ont su être fidèles à un idéal à un devoir, qui ont mis leur vie en jeu pour la vie des autres.  Un moment fort et silencieux devant le monument aux morts de la Pilaterie

Une pause, avant  de se rendre à 13 h dans la salle de l’Orée du Golf afin de participer à une émission réalisée par ICAPI. Bernard Hanicotte ayant été invité à participer à cette tribune a bien évidemment accepté ! Cette tribune, il faut le souligner est une remarquable initiative citoyenne de communication. Elle est le fruit d’un investissement fort de jeunes et d’adultes d’un grand professionnalisme.

C’est en ce sens qu’iI est regrettable que certains leaders politiques n’acceptent pas cette occasion de dialogue.

11150957_487136081468805_4896671240127513253_nL’équipe était présente démontrant un fort soutien. Soutien très utile face à la chaleur des projecteurs ! « Les feux de la rampes » ont duré deux heures, le temps utile pour exposer les axes moteurs de notre action et répondre aux questions de nos journalistes… Cette intervention sera bien sûr diffusée sur le site d’ICAPI.

Ce Week-end confirme nos intuitions confirme ce que nous savions depuis longtemps et confirme notre volonté et la nécessité de changer les choses

Le Week-end touche à sa fin ; un week-end pas comme les autres, chargé, tourné vers les autres…L’équipe partage ses impressions puis se disperse retrouvant vers 16h00 un repos mérité

Tout en sachant que ce n’est pas terminé, qu’un tel travail ne s’arrête pas à une campagne

Merci à tous pour votre accueil, votre sincérité, et l’énergie que vous nous donnée !

Up-Wasq

En foot comme ailleurs, DUCRET a loupé le CAUCHE

20150722_210610Le club de foot de l’Entente sportive Wasquehal a été repris en main en 2014, sous l’égide de Brahim Chikhi, par une équipe de bénévoles impliqués depuis longtemps dans le club. Ils ont redonné à l’ESW une dynamique positive et ils sont parvenus, dans des conditions compliquées, à réussir une belle saison sportive, notamment avec l’équipe senior 1 qui a accédé en CFA.
Les discussions initiées par le président du club avec le maire de Croix ont même permis de trouver une solution pour que l’ESW puisse utiliser le terrain de Croix, celui de Wasquehal n’étant pas aux normes. Comme quoi, quand il y a de la bonne volonté de part et d’autre, des solutions satisfaisantes peuvent être trouvées …. Cette proposition avait déjà été évoquée par le maire de Croix auprès de la maire de Wasquehal il y a plusieurs mois, mais celle-ci n’avait pas donné suite !
Aujourd’hui la situation du club risque de se tendre. Les promesses d’aide financière faites par la municipalité fin 2014 n’ont pas été respectées si bien que le club pourrait se trouver en situation délicate. Le club doit en effet absorber une baisse énorme de plus de 50% de l’enveloppe globale de subventions par rapport à l’année précédente. A cela s’ajoute la fin de plusieurs contrats de mise à disposition de personnels qui assuraient le fonctionnement au quotidien du club.

Que s’est-il donc passé dans la tête de Mme Ducret en 2014/15 ? comment expliquer un tel acharnement sur le club ? Mme Ducret et son équipe semblent poursuivre de sombres objectifs très loin de l’intérêt du club et de ses adhérents.
A quoi veut-elle en venir ?

20150722_210650

Plusieurs problèmes graves se posent :

• La société qui détient l’immeuble du club house ne rembourse plus à la banque les échéances de son emprunt. La banque devrait donc incessamment entrer en contentieux avec la mairie !

C’est la signature de la ville de Wasquehal auprès des banques qui va être durablement dégradée …

Pourquoi ? parce que la mairie ne paye plus depuis plusieurs mois les loyers du club house. C’est d’autant plus étonnant que ces locaux sont mis à disposition, par la mairie, au profit de l’ESW mais également de plusieurs autres associations, notamment des clubs qui utilisent la patinoire.

• La société d’économie mixte qui gérait certains joueurs sous contrat a été mise en cessation de paiement par le tribunal de commerce. Ce ne serait pas trop grave si cela ne risquait de porter préjudice au club et de coûter une fortune à la mairie ! La mairie qui est l’actionnaire majoritaire de la société, pourrait avoir à verser des sommes considérables pour combler le passif provoqué par l’incompétence de l’équipe de Mme Ducret.

Diverses créances n’ont pas été honorées en 2014 et 2015, notamment vis-à-vis des salariés, du Cac ou des organismes sociaux. Les déclarations aux administrations ont été omises.

C’est la réputation de la ville de Wasquehal auprès de ses partenaires et des villes voisines qui va être profondément entachée …

Là où ça se complique c’est que bilan 2014 de cette société n’a pas été déposé par sa présidente. Or, la présidente n’est autre que Mme Ducret, puisqu’elle a été désignée par le conseil municipal et par le conseil d’administration de la société, conseil d’administration qu’elle a elle-même convoqué en 2014.
Et ce n’est pas tout, bizarrement Mme Ducret aurait aussi « oublié » de faire les déclarations auprès du tribunal de commerce pour officialiser son mandat de présidente. De ce fait, c’est encore G. Vignoble qui apparait sur le registre du tribunal de commerce et sur les sites d’informations des entreprises.

20150722_210706

Que peut-on y comprendre ?

Il semble assez évident que Mme Ducret cherche à faire croire que la situation de la société était désespérée par la faute de son prédécesseur. Or, la situation financière ne justifiait en rien de telles extrémités. Moyennant un peu de travail et de réflexion, tout ceci aurait pû aisément rentrer dans l’ordre….

Mais voilà, la seule explication qui tienne, c’est qu’on assiste à une sorte de chasse aux sorcières…. Mme Ducret voudrait casser une des associations emblématiques de la ville qu’elle ne s’y prendrait pas autrement. Cette gestion est totalement irresponsable ! elle risque de coûter très cher à la ville. C’est absolument inadmissible car elle a agi dans une visée purement électoraliste.

Une campagne entre illusion et manipulation

« Mensonge d’une nuit d’été »

Une campagne de manipulation!

Les propositions ou actions réalisées inscrites sur le tract de l’équipe de Madame Ducret sont du domaine de la manipulation des consciences, elles sont un défi à la pensée et à la raison ou, à tout le moins, à la réflexion et à la mémoire.

Il ne s’agit pas ici de faire une réponse point par point. Mais il est utile de prendre le temps de relever les principaux  points de manipulation ou tentatives de séduction (pour ne pas dire mensonges)!

licenciement1– La baisse des emplois municipaux est annoncée comme une victoire. Outre le fait qu’aucun détail n’est fourni, il faut rappeler l’essentiel. Les départs ou suppressions de postes ont été menés de façon  irréfléchie au risque de la qualité de vie et au mépris des personnes concernées, sans réflexion ni analyse sérieuse des besoins.

– Le tract prolonge la vision naïve et dogmatique que l’âme d’une collectivité ne se crée qu’avec les chiffres. Cela fait partie des paradigmes de l’équipe sortante. Aussi, le slogan de la baisse des impôts de 3%  est de nouveau martelé. Mais alors,  il faut impérativement rappeler l’omission des augmentations qui ont frappé les différents services payants et augmenté la précarité de nombreux Habitants. L’on peut considérer également qu’il y a encore mensonge par omission lorsque l’on survend  une promesse de baisse d’impôt sans avertir les Wasquehaliens de la baisse très importante et récurrente des engagements de l’Etat qui contraindra la commune à des choix plus responsables et moins « électoraux ». Il est évident que cette baisse annoncée ne pourra être tenue compte tenu de la baisse des revenus notamment ceux importants venant de l’Etat.

 

referencement-seo-analyse-loupe– Sur le refrain de la saine gestion de l’équipe sortante, l’on retrouve l’audit qui fait partie des bonnes pratiques. L’audit commandé le fut surtout pour trouver des failles de la soi-disant gestion catastrophique de l’ancienne équipe. Cet audit  n’a rien trouvé ! Combien cet audit a-t- il coûté ?

– Dans le domaine de la finance, l’écran de fumé atteint une épaisseur défiant tous nos sens ! En effet, en ce qui concerne les emprunts toxiques ceux-ci  n’existaient quasiment pas et avaient déjà été renégociés par l’équipe sortante avant 2014! Comment est-il possible d’avoir assez peu de conscience morale pour s’arroger les mérites  de combats menés par d’autres ? Pourvu que la fumée émanant de ce tract aux fragrances douteuses ne soit pas quant à elle trop toxique !

– Le tract évoque la réduction du parc automobile de la commune. Cela est peut-être une bonne chose mais il est difficile de ne pas prendre en compte la façon dont ce parc aurait été cédé.

Les dernières révélations  livrées au domaine public, si elles devaient être confirmées, sont simplement atterrantes, a minima moralement, pour une équipe qui use et abuse du mot honnêteté! Ce mot est tristement entamé par un cynisme consommé.

manipulation1-174x131

– La manipulation est bien présente aussi lorsque le tract évoque des emplois fictifs ! Madame Ducret se devrait de citer et de dénombrer ces fameux emplois fictifs ! Sait-elle de quoi il s’agit ? A-t-elle repéré des rémunérations versées à des personnes sans poste ? Si oui, pourquoi n’a-t-elle pas porté plaintes contre les interessés ? Dans ce contexte vide d’éléments il s’agit là d’une accusation sans preuve. L’équipe de Madame Ducret cultive un art amer de l’accusation du non-respect des hommes et de la violation de la présomption d’innocence. Une chose est certaine : l’honnêteté dans le discours de l’équipe de Madame Ducret est bien, quant à elle,  une fiction !

– Il en est de même des  ” embauches clientélistes”!

Au demeurant, si l’on doit prêter crédit aux dernières révélations, sur l’implication des anciens élus dans la cession des véhicules de la mairie, il est certain que nous avons des maîtres du genre dans la pratique du “clientélisme”, à tout le moins, dans le manque de discernement!

– Quant à la sécurité. Tous, nous en exprimons le besoin fondé. Mais l’arbitrage entre sécurité et liberté est une pratique délicate.unevnd_aar-235x300

L’équipe sortante, dont l’activisme excessif de certains est indigne et pourrait légitimement inquiéter, a pris de belles mesures bien démocratiques ! Arrêtés anti rassemblement ! La promesse du bien vivre ensemble à portée de main! Ces arrêtés effectivement peuvent faire rêver certains nostalgiques agacés par les libertés fondamentales, ou à l’extrême peuvent se comprendre dans certains cas d’urgence.

Mais, dans le cas présent, ces mesures n’ayant été prises de toute évidence que dans le principal but de réprimer les manifestations de mécontentement à l’égard de l’équipe sortante, il n’est difficile  de s’en réjouir.

Ces mesures, premières du genre dans notre ville, témoignent de la terrible incapacité au dialogue et de l’autisme de l’équipe sortante.

 

Quant au dynamisme de la ville, outre le fait que les projets 322344078_1012632-l-orgue-de-4ffedb63avaient été initiés sous l’équipe d’avant 2014, il faut souligner l’incurie de l’équipe sortante dans la façon de mener certains travaux. Ainsi, la restauration du clocher St Nicolas s’est faite sans protection correcte pour préserver l’orgue classé. Celui-ci a pris l’eau, la poussière de chantier, et les déjections des pigens! Ce patrimoine d’exception n’a pas fait l’objet des mesures de préservation appropriées.

Bien évidemment, comme “l’honnêteté” consiste aussi à s’attribuer des mérites que l’on a pas ou des victoires pour des batailles que l’on a pas menées, la situation soi-disant “débloquée” de l’immeuble du pavé de Lille tient de l’incantation ! Rien n’est fait, l’affichage que les Wasqualiens peuvent contempler est encore une manipulation pour faire accroire que les “choses bougent”.

Au titre de l’urbanisme et au titre de la transparence (vertu ponctuant si souvent le discours de l’équipe sortante), ne faut-il pas s’interroger de la démolition du bâtiment d’usine situé le long du canal? Effectivement la “transparence” a frappé fortement cet immeuble que l’on ne voit plus. En revanche, l’opacité a entouré sa disparition. Aucun panneau n’a été apposé pour éclairer le Wasquehalien: quel est le bénéficiaire de la destruction? Pour quel projet? Fallait-il un permis ou n’en fallait-il pas? Première question. Mais au-delà du fait que cette démolition fût légale ou non, il n’est pas normal et même inacceptable dans le cadre d’une saine “transparence”, qu’aucune information ne soit produite sur le site. Un bâtiment d’usine n’est pas une maison individuelle!

Comment a été appréhendé le risque ou de l’absence de risque de pollution des sols?

Sur les aspects humains dont il est connu qu’ils sont le point fort de l’équipe sortante, il est normal pour l’équipe sortante de se ceindre de lauriers qui à d’autres doivent revenir. L’art, c’est un bien grand mot, la tactique devrions nous dire, du mensonge par récupération sévit encore.

Ainsi, dans le cadre l’aide aux handicapés, Madame Ducret se permet d’écrire “Nous avons développé le salon en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap”. Or, le forum emploi du handicap a été mis en place depuis l’année 2011 sous l’impulsion de Bernard HANICOTTE lorsqu’il fut Conseiller Général du Nord, 1er Adjoint de la Mairie de Wasquehal, et également membre du bureau du GIP AGIRE Val de Marque (Maison de l’Emploi).

11111-d04d55538b

Pour terminer, la première page de ce tract trahit la pierre d’angle de cette campagne et peut-être sa faiblesse finalement. Une campagne fondée sur un ressort qui finira bien par s’épuiser, tant il est vrai que l’émotion ne remplace pas les idées. La recherche lancinante d’une  mise à genoux de l’ancien maire de la commune (avec lequel Madame Ducret a travaillé une dizaine d’années: que les nouveaux Wasqueliens le sachent) en ressortant à l’envi une “affaire” sans respect ni des hommes (bien-sûr) ni de la présomption d’innocence. Il ne suffit pas de remplacer les mots rancœur, vengeance par honnêteté, transparence, et autres vertus visiblement polysémiques, même si ces mots séduisent, flattent l’oreille et la conscience.

Voici quelques points qu’il fallait relever même si la vérité mériterait un témoignage plus long. Dans le cadre d’un vrai débat le silence pourrait être une faiblesse et prendre la parole est un risque nécessaire.

Unis pour Wasquehal : Programme 2015 – 2020

Capture d’écran 2015-09-10 à 11.42.01

 

Télécharger le PDF

Des élus des différentes oppositions siégeant au conseil municipal, des femmes et des hommes d’expérience ainsi que des jeunes se sont Unis pour Wasquehal pour dire stop à cette dérive inacceptable. Ils vivent tous les jours, participent à ses évolutions en connaissent vos attentes, confiées lors de nos rencontres.

Wasquehal à besoin de cohérence dans ses choix et d’envisager l’avenir avec confiance. C’est l’esprit de notre projet dans un véritable souci du bien commun.

 

Capture d’écran 2015-09-10 à 11.42.14

Capture d’écran 2015-09-10 à 11.42.34

Capture d’écran 2015-09-10 à 11.42.53

Capture d’écran 2015-09-10 à 11.43.12

Capture d’écran 2015-09-10 à 11.43.30

Capture d’écran 2015-09-10 à 11.43.50