Tribune parue dans le Wasquehalien d’Avril 2018

Chronique judiciaire de la mairie de Wasquehal – suite

Le 13 février dernier, le rapporteur public du tribunal administratif a préconisé le versement de 60.000 € par la ville de Wasquehal à l’association ferme Dehaudt. Le verdict est attendu en mars (Nous devons envoyer la tribune le 05/03/18).

S Ducret a d’ores et déjà informé de son intention de faire appel de la décision !

Rappelons l’origine du problème : La majorité actuelle a exigé en 2014 que certains membres du conseil d’administration de l’association démissionnent car ils étaient des proches ou amis de la majorité précédente ! Il y a tout lieu d’appeler cela « une chasse aux sorcières » !

Ainsi, depuis son élection de 2014, la nouvelle majorité municipale n’a cessé de faire subir à cette association de nombreuses tracasseries. La dernière de juin 2015 a été de ne pas lui verser la totalité de sa subvention, ce qui a entrainé sa mise en cessation d’activités entrainant le chômage pour ses 8 salariés.

En janvier 2016, l’association ferme Dehaudt a saisi le tribunal administratif pour demander 200 000 € pour dommages et intérêts suite à l’arrêt abusif du versement de sa subvention municipale.

Le budget de l’association, c’était environ 420 000 €. La ville ne participait qu’à hauteur de 90 000 €, soit 20% du budget, les actions de cette association étant financées aussi par les adhérents et les différents partenaires, dont la CAF, le Conseil général…

Depuis 2016, à la suite de l’éviction de l’association, la gestion de la ferme Dehaudt a été reprise en direct par la ville, ayant pour conséquence des coûts supérieurs qui sont supportés uniquement par la ville et notamment des coûts salariaux. En effet, Il n’y a plus de bénévoles comme c’était le cas dans l’association. La ville doit également assumer les différents frais occasionnés par les activités sans aucune contrepartie financière. La ville, contrairement à une association, ne peut percevoir certaines subventions….ce qui représente un coût très supérieur pour la ville.

Les activités proposées ont nettement diminué – il n’y a plus de centre aéré l’été – ou sont devenues plus chères.

Nous avons, à différentes reprises en conseil municipal, demandé le budget de ces activités. Bizarrement, aucun chiffre ne nous a été communiqué et pour cause…

La ville ne veut pas communiquer sur le coût réel de la ferme. Sinon, elle aurait fait un budget annexe comme pour la salle Gérard Philipe ou le centre du Moulinage.

Mme le maire nous parle constamment de sa « bonne » gestion.

Force est de constater que ses méthodes et les rapports de force qu’elle entretient avec ceux qui ne vont pas dans son sens, risquent d’entrainer de graves conséquences financières pour le budget de la ville et à terme, couter très cher aux wasquehaliens.

Différents dossiers sont actuellement en cours devant la justice

B. HANICOTTE, C. BEYRET, D. BULA, F. DEQUEN, V. FROUMENTIN, B. MADELAINE, D. THIEBAUT

unispourwasquehal59290@gmail.com

unispourwasquehal.com – https://www.facebook.com/unispourwasquehal