Tribune parue dans le Wasquehalien de Mai 2019:Le budget 2017 de Wasquehal a été annulé par le tribunal administratif de Lille !

Le budget 2017 de Wasquehal a été annulé par le tribunal administratif de Lille !

Certes, le temps judicaire est tel que cette décision n’aura pas d’impact sur le fonctionnement de la ville, mais ce jugement est suffisamment rarissime pour ne pas être anodin.

Mme le Maire aura beau pester, cet événement est symptomatique de sa gestion de la ville.

  • De son déni permanent des élus d’opposition : 

Le vote du budget 2017 s’est déroulé au mépris total de la loi et de l’information aux conseillers municipaux. Dans un esprit constructif, nous avions signalé lors de la délibération qu’elle était illégale. Cela avait même été repris dans la presse. Mme le Maire pouvait alors rectifier le tir avant le vote. Mais non, elle s’est entêtée, balayant d’une de ses pirouettes coutumières les remarques de l’opposition.

Puis, une fois condamnée, elle proteste que ce jugement lui fait perdre son temps !

Mme le Maire doit l’entendre, elle n’est pas au-dessus des lois : les élus d’opposition ont des droits, il faut les respecter, mais elle ne semble pas se sentir concernée. Il faut souligner qu’en moins d’un mandat, elle et son équipe cumulent un nombre record de condamnations.

La réalité, c’est qu’au bout de 5 ans, le bilan de son action est tellement maigre qu’elle se raccroche encore à parler du passé. Ainsi, pour essayer de minimiser cette nouvelle condamnation, elle affirme dans la presse qu’elle n’a pas détourné d’argent ! mais de quoi parle-t-elle ? Où est le rapport ? Quand donc aura-t-elle la maturité d’assumer ses actes ?

  • De son incapacité à gérer une ville comme Wasquehal :

Selon les règles en vigueur, le vote du budget de la ville doit être précédé d’un rapport sur les Orientations Budgétaires présenté par le maire au conseil municipal. Un beau document de communication nous a bien été présenté, mais vide de fond, et dont les perspectives restaient très évasives.

C’est sur la pauvreté des informations fournies dans ce rapport que le tribunal s’est basé pour annuler le budget. Cela signifie que notre maire actuel est dans l’incapacité de définir et de formuler ses objectifs. Au bout de 5 ans de mandat, la majorité actuelle n’a toujours pas de feuille de route permettant aux élus et aux habitants de comprendre ce qu’elle veut faire et comment elle le financera. En 2016 déjà, nous déclarions en conseil municipal : « Pour échanger avec vous sur des orientations budgétaires, encore faudrait-il que vous ayez des orientations tout court ! »

A de multiples reprises, nous avons demandé à la majorité quels sont ses projets en matière de gestion du personnel, de politique associative ou de plan d’investissements, etc…. La réponse est toujours la même : nous y travaillons.

Mais, force est de constater que rien de concret n’apparait. La justice vient de le confirmer.

En copie,l’intégralité du jugement.

B. HANICOTTE, C. BEYRET, D. BULA, F. DEQUEN, V. FROUMENTIN, B. MADELAINE, D. THIEBAUT.