Tribune parue dans le Wasquehalien de décembre 2018

Savez-vous que l’urbanisme à Wasquehal va être profondément bouleversé ?

Les 15 et 16 octobre, 2 réunions d’information sur le NOUVEAU Plan Local d’Urbanisme ont été organisées par la ville.

Ce PLU2 va fortement impacter notre quotidien dans les années à venir, notamment en augmentant la hauteur des immeubles et en rendant constructibles certaines zones qui ne l’étaient pas.

Pourquoi S Ducret a-t-elle, une fois encore, rejeté sur d’autres la responsabilité des orientations prises dans ce PLU ?

Cette fois, c’est sur la MEL et ses techniciens.

Pourtant, n’est-elle pas élue à la MEL où elle représente, avec deux de ses adjoints, les intérêts de Wasquehal. C’est bien à elle qu’il revient, en tout premier lieu, de défendre l’avenir de notre ville.

C’est son rôle de maire, c’est pour cela qu’elle a été élue …

Mais encore faudrait-il qu’elle soit présente lors des débats et qu’elle ait une claire vision de ce que les wasquehaliens souhaitent pour leur ville…
Interrogée sur l’urbanisme galopant à Wasquehal ces derniers temps, cette fois, c’est à cause de … l’ancienne majorité !

Il conviendrait de lui rappeler qu’elle a appartenu à l’ancienne majorité pendant 10 ans et qu’elle a également voté le PLU actuel.
Lui rappeler aussi que c’est bien elle qui a signé tous les permis de construire depuis son élection à la mairie.

Ce qui est particulièrement préoccupant, c’est l’augmentation considérable de la circulation qui découlera de cette densification urbaine que nous subissons. Aucun projet crédible d’aménagements des infrastructures routières n’a été présenté. Ça nous promet un vaste « bazar », notamment en centre-ville !

Durant la réunion du centre, le Sentier du Lauriers a été longuement évoqué.
Ce quartier est le dernier poumon vert de la ville. De plus, comme le rappelaient les riverains, cette zone est régulièrement inondée.

S Ducret a prévu d’y faire construire 300 à 350 logements. Ceci signifie une à deux fois plus de véhicules.

Comment tout ce flux de circulation va-t-il être digéré par la rue de Marcq déjà bien saturée ?

Comment les sols vont-ils absorber l’eau lors des pluies abondantes ?

 

Cette décision va à l’encontre de toutes les politiques urbaines qui se dessinent actuellement dans l’hexagone.
Rien n’obligeait Mme Ducret à céder face aux pressions de la MEL et des promoteurs. Elle nous parle constamment de démocratie participative mais elle prend ses décisions sans tenir compte de l’avis des wasquehaliens. Ces réunions en sont, une fois de plus, la preuve.

Notre groupe Unis Pour Wasquehal estime, au contraire, que les wasquehaliens doivent être associés aux projets pour la ville et nous sommes à votre écoute pour partager votre vision de Wasquehal pour les années à venir.

N’hésitez pas à participer à l’enquête d’utilité publique qui a débuté le 20 novembre dernier

B. HANICOTTE, C. BEYRET, D. BULA, F. DEQUEN, V. FROUMENTIN, B. MADELAINE, D. THIEBAUT.