Tribune parue dans le Wasquehalien de février 2018

Voici la tribune parue dans le Wasquehalien de février 2018.

Le conseil municipal du 21 décembre 2017 a voté le budget primitif 2018 de la ville.

Madame le Maire s’est extasiée d’une baisse des taux d’impôts locaux !

Qu’en est-il réellement?

Les Wasquehaliens se sont certainement rendu compte que le montant de leurs impôts ne variait que de quelques euros.

Comment est financée cette baisse des impôts ?

La vérité doit être dite aux Wasquehaliens !

Par des économies sur les dépenses ? NON

Les dépenses de fonctionnement restent stables à 25,7 M d’€. De plus, la majorité a décidé de doubler le recours aux emplois précaires et d’augmenter la sous-traitance auprès de prestataires extérieurs.

Où sont les promesses de campagne de Mme Ducret d’«en avoir plus pour moins cher» alors que le marché de Noël ne dure que 3 jours, que Wasquehal plage a disparu et qu’il y a de moins en moins d’animations en ville ?

Par une augmentation des autres recettes ? NON

La baisse des impôts est financée par la hausse des tarifs des services municipaux (cantines, activités péri scolaires, activités à la ferme Dehaudt, …), par l’augmentation des cotisations des associations dont les subventions baissent, par la vente du patrimoine immobilier de la ville et par l’emprunt.

Contrairement à ce qui est proclamé, la ville continue à emprunter : 2 M d’€ par an et 2,5 M€ prévu l’année prochaine.

Et nous sommes persuadés que ça ne s’arrêtera pas là. L’achat de l’église évangélique en vue d’en faire le futur conservatoire obligera la ville à des emprunts massifs. Des travaux importants devront être réalisés pour pouvoir y enseigner dans de bonnes conditions alors que les échos que nous avons eus après le concert de décembre sont peu favorables : dangerosité de la route pour les enfants, auditorium peu adapté à des concerts, absence de transport en commun à proximité.

De surcroit, la ville emprunte aujourd’hui sur 20 ans (pour diminuer artificiellement les charges financières) contre 15 ans auparavant, avec une capacité d’épargne qui diminue de moitié entre 2017 et 2018 (4,3 contre 2,1 M d’€).

Il fallait 2 mandats auparavant pour rembourser un emprunt ; désormais, dans 3 mandats, on entendra encore parler des emprunts Ducret. La majorité actuelle compte essentiellement sur les constructions nouvelles pour bénéficier des impôts qui seront payés par les futurs habitants.

Le groupe Unis pour Wasquehal a voté contre ce budget parce qu’il est préjudiciable à terme pour la ville et qu’il se traduit par des charges supplémentaires pour un grand nombre de wasquehaliens et en particulier les familles.

Pour nous, une baisse des impôts devrait être le résultat d’une gestion rigoureuse et le fruit de baisses des dépenses. Nous refusons d’endetter les générations futures, et surtout, nous sommes opposés à la politique actuelle de constructions à outrance car nous tenons à préserver notre cadre de vie.

HANICOTTE, C. BEYRET, D. BULA, F. DEQUEN, V. FROUMENTIN, B. MADELAINE, D. THIEBAUT.

unispourwasquehal59290@gmail.com

unispourwasquehal.com – https://www.facebook.com/unispourwasquehal