Tribune parue dans le Wasquehalien de Juin 2018

Encore des fermetures de classes à Wasquehal !

Les fermetures de classes en primaire se poursuivent années après années…

Mme le maire a confirmé lors du dernier conseil municipal, ce que la presse nous avait appris :

– Une classe sera fermée à l’école C. de Gaulle, ce qui augmentera mécaniquement le nombre d’élèves par classe et supprimera la décharge à mi-temps de la directrice qui passera à ¼ temps, rendant son rôle dans la communication avec les familles et dans le fonctionnement de l’école plus difficile. La directrice a d’ailleurs déjà annoncé sa demande de mutation.

– Une classe est sous fermeture conditionnelle à l’école Turgot. Le seuil de fermeture de cette classe est fixé à 228 élèves dans l’école alors qu’il y a 224 inscrits au dernier comptage.

Wasquehal a déjà payé un lourd tribut avec la fermeture de 5 classes depuis 2014.

Pour la rentrée 2018, ce pourrait être un total de 7 classes que les écoles de Wasquehal auront perdues depuis l’élection de Mme Ducret :

58 classes en septembre 2014 – 51 à la rentrée 2018.

Mme le maire a connaissance de ces fermetures depuis plusieurs mois. Nous lui avons demandé de nous expliquer comment elle a défendu l’avenir de nos écoles auprès de l’inspection académique et surtout quelles actions concrètes elle compte mettre en place, notamment pour empêcher la fermeture de classe de l’école Turgot à la rentrée prochaine.

Bien sûr, nous n’avons obtenu aucune réponse !

Il faut d’ailleurs souligner que derrière les fermetures de classe, nous pourrions avoir à subir une fermeture d’école. L’école C. Perrault (ex Montessori) en arrive actuellement à un niveau total d’enfants qui s’approche du seuil minimal.

Ce n’est pas le moindre des paradoxes de voir le nombre d’enfants dans nos écoles s’effondrer alors que la population augmente …

Ces évolutions sont la conséquence d’une mauvaise politique et d’une absence de vision pour notre ville. Mme Ducret transforme Wasquehal en ville dortoir.

En réduisant les impôts pour certains, elle attire des retraités et des ménages aisés, en augmentant les tarifs des services municipaux et en favorisant des promotions immobilières avec des logements de petite surface, elle chasse de notre ville les familles avec de jeunes enfants.

Lors du vote récent en conseil municipal du nouveau plan d’urbanisme (PLU2), nous avons attiré l’attention de Mme le maire sur le parcours résidentiel des familles.

En signant des permis pour des constructions dans lesquelles la majorité des logements sont des petites surfaces (studios, 2 pièces), Mme le maire a oublié que, pour attirer des familles à Wasquehal, il fallait leur proposer des logements correspondant à leurs besoins en surface, en nombre de chambres mais également dans des budgets raisonnables.

Il en va de la pérennisation de nos écoles, de notre tissu associatif et du dynamisme de Wasquehal.

B. HANICOTTE, C. BEYRET, D. BULA, F. DEQUEN, V. FROUMENTIN, B. MADELAINE, D. THIEBAUT.

unispourwasquehal59290@gmail.com

unispourwasquehal.com – facebook.com/unispourwasquehal